MIEUX S’APPROCHER

MIEUX S’APPROCHER POUR MIEUX COMMUNIQUER

couple-a-la-fenetre

 

Une excellente approche est une clé de réussite

 

On a tous tendance à sous-estimer la phase d’approche dans nos relations, ce d’autant lorsqu’elles s’inscrivent dans notre quotidien.

Approcher l’autre c’est forcément communiquer avec lui. Le langage non-verbal est très important dans cette phase d’approche car nous cherchons immédiatement à cerner les motivations de « l’approchant », la cohérence des messages véhiculés et à établir un « bilan de confiance » des intentions affichées.

Bien des malentendus, des maladresses, des conflits pourraient être évités si la phase d’approche était respectueuse des personnes et à la hauteur des enjeux présents auxquels il faut répondre. Chaque acteur de la partie se sentirait davantage compris et considéré et pourrait donner le meilleur de lui-même.

La flexibilité relationnelle au cœur du jeu

La meilleure approche consiste à rester ouvert et flexible.

La flexibilité relationnelle permet de développer des relations de grande qualité, de mieux gérer ses émotions, de trouver des solutions plus constructives et efficaces et d’induire des opportunités.

La flexibilité relationnelle est une compétence clé qui nécessite un apprentissage.

Par des détours de jeux et d’observation afin de bien cerner les enjeux qui se jouent dans toute phase d’approche de l’autre, nous appréhendons les notions d’espaces de la communication interpersonnelle et de territoire (lien vers article/ Bulles et territoires).

Il s’agit de développer ses capacités d’écoute totale et de « sentir » ce qui est juste.

Il s’agit aussi d’activer la créativité dans les relations afin de laisser émerger des solutions innovantes pour mieux comprendre l’autre, résoudre des difficultés, trouver des solutions nouvelles.

Nous travaillons 3 AXES MAJEURS DE L’APPROCHE :

  • SE RECONNAITRE
  • SE RELIER
  • S’ALLIER

Pour cela nous utilisons des techniques corporelles et de théâtre d’improvisation et clownesque afin de :

  • Développer ses ressentis émotionnels au service de la relation
  • Reconnaître les registres usuels préférés : le VAKOG (Vision-Audition-Kinesthésie-Odorat-Goût)
  • Utiliser la synchronisation corporelle et verbale
  • Savoir s’adapter au cadre de référence de son interlocuteur
  • Développer l’Art de la répartie